Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mai 2014

En cette semaine toute spéciale, nous vous invitons à faire une petit exercice de relaxation lors de votre pause-café ou votre période de repas. Sortez dehors, exposez votre visage au soleil, prenez trois respirations profondes. Fermez les yeux et comptez à rebours de 10 à 1. Savourez pleinement ce moment de détente.
Sortir physiquement de son lieu de travail aide à prendre un second souffle.
Bonne journée!

Read Full Post »

Mardi 6 mai 2014 au Regroupement à 8h30, nous invitons toutes les membres à se joindre à nous pour partager un déjeuner communautaire sans diète. Apportez un petit quelque chose à partager, votre sourire et votre bonne humeur.
Bref rappel de la naissance de la « Journée Internationale sans diète »
Mai 1992, à Londres, les Diet-Breakers organisent un pique-nique en guise de protestation contre la dictature des régimes alimentaires : la toute première Journée Internationale Sans Diète est née. À l’automne 1993, une coalition internationale est mise sur pied aux États-Unis : The International No-Diet Coalition. Depuis, la liste des pays qui célèbrent officiellement cette journée ne cesse de s’allonger : après la Grande-Bretagne et les États-Unis, ce sont l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, l’Afrique du Sud, la Russie et l’Allemagne qui leur emboîtent le pas.
Depuis 1994, les initiatives québécoises permettent à ce mouvement d’origine anglo-saxonne de faire écho dans la francophonie. Diverses actions entreprises par le Collectif d’Action Alternative en Obésité et le Réseau québécois d’action pour la santé des femmes sont maintenant réalisées par la Coalition Corps-Accord.
Article tiré de : http://www.carevox.fr

Read Full Post »

D’après le dictionnaire une politique d’austérité d’un point de vue économique vise à diminuer les dépenses de consommation, les dépenses budgétaires et autres et vise à relever les recettes (argent entrant).
On parle d’austérité quand un gouvernement veut assainir les finances publiques par la réduction des dépenses et l’augmentation des contributions demandées à la population (hausse des taxes et des tarifs). Quand on dit qu’un gouvernement dépose un budget d’austérité, ça veut dire qu’il prévoit couper les dépenses dans les programmes sociaux, hausser les tarifs dans les services publics (exemple hausse des tarifs d’Hydro-Québec) et augmenter ou instaurer de nouvelles taxes de nouvelles taxes dans le but d’améliorer l’état des finances publiques et d’atteindre l’équilibre budgétaire (déficit zéro).
Selon les groupes sociaux, il s’agit plutôt d’une manière de faire en sorte que les plus pauvres, plutôt que les plus riches, portent le fardeau de la dette publique (dette qui se crée quand le gouvernement emprunte de l’argent). La principale conséquence de ces politiques est l’écart de plus en plus grand entre le revenu des riches et des pauvres. En ce sens, plusieurs économistes, dont le prix Nobel d’économie, Joseph Stiglitz, disent que les politiques d’austérité sont responsables de l’accroissement des inégalités sociales.
Tiré de : Élections provinciales 2014
Petit guide pour mieux comprendre l’impact de la politique provinciale dans nos vies
Publié par : MÉPACQ (Mouvement d’Éducation Populaire et d’Action communautaire du Québec (4 mars 2014)
info@mepacq.qc.ca
http://www.mepacq.qc. ca

Read Full Post »

« Newer Posts