Séparation de familles et déportation d’enfants canadiens

De plus en plus, Immigration Canada procède à la séparation des familles ou à la déportation d’enfants canadiens en compagnie de leurs parents.
La famille Khalifa fait face à la déportation vers l’Egypte vendredi le 29 août. Tarek et Samah Khalifa vivent ici depuis 8 ans déjà et ils ont deux filles nées au Canada, Sarah (8 ans) et Aicha (6 ans). D’autres membres de la famille sont ici et ils n’ont aucun réseau d’entraide en Egypte qu’ils ont quitté il y a 8 ans. Les parents ont un choix atroce à faire : être renvoyés avec leurs enfants dans un pays instable, déchiré par les troubles politiques, où Sarah risque de ne pas recevoir les soins médicaux dont elle a besoin – ou alors laisser leurs filles ici.

Sheila Sedinger fait face à la déportation vers le Mexique samedi le 30 août. Sheila vive ici pour neuf ans et ses deux filles, 8 et 5 ans, sont nées au Canada. D’autres membres de sa famille, dont son père, sont ici et elle n’a aucun réseau d’entraide au Mexique qu’elle a quitté il y a 9 ans. Si elle est déportée, Sheila ne pourra pas amener ses enfants avec elle en raison d’un dossier de garde d’enfants avec le père qui n’est pas encore résout.
Mercredi prochain la Cour fédérale considérera les arguments apportés par la famille dans le but de sursoir à leur déportation. Ceci constitue leur dernier recours légal pour arrêter leur déportation.
METTONS FIN AUX DÉPORTATIONS !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :