Action : Les visages du communautaire

Collage équipe

Le Regroupement des Femmes de la région de Matane est un organisme communautaire qui a comme objectif d’être un milieu de vie pour les Femmes de notre région. Nos actions visent à briser l’isolement de celles-ci et de les incitées à participer à la vie démocratique et associative de notre organisme. Le RFRM est  né en 1977 du désir d’un groupe de femmes de se rencontrer, d’échanger et d’unir leurs forces pour défendre leurs droits et les faire reconnaître. Notre mission au niveau de la MRC de Matane vise à favoriser l’autonomie affective, sociale et financière des femmes, à travailler pour l’amélioration de leurs qualités de vie et pour la défense de leurs droits, ainsi qu’assumer un rôle d’éducation et d’information auprès de la communauté.  Nous offrons aux résidentes de la Matanie des activités éducatives comme les Café-rencontres, les ateliers, formation Antidote (croissance personnelle), des sessions d’information, des conférences, des ateliers de bricolages, et nous encourageons les femmes à la participation citoyenne. En plus, les femmes ont la possibilité d’accéder à nos services de référence et d’accompagnement, de consulter l’une de nos intervenantes, de se faire un nouveau réseau de contacte, faire du bénévolat, de venir consulter notre centre de documentation Publi-Femmes, prendre un bon café (c’est gratuit), participer  à notre jardin collectif ou tout simplement venir aux Chiffonnières pour y faire des achats (projet réinsertion social).

Notre équipe compte 6 travailleuses :

Thérèse Sagna, coordonnatrice et intervenante : Qui ne connait pas Thérèse Sagna ? Impliquée, dynamique, souriante, joviale… Bref, des qualités, elle en a ! C’est une excellente intervenante toujours prête pour vous aider. Thérèse est l’intervenante qui s’occupe du programme Antidote. Elle aide aussi Linda avec les femmes en insertion et les bénévoles aux Chiffonnières. Thérèse travaille avec les partenaires du milieu sur différentes tables de concertation.

 Claudia Silva, adjointe-coordonnatrice : Claudia est une administratrice colombienne avec un cœur québécois.  Elle aime travailler pour le bien-être des femmes et elle épouse la mission de son centre. Elle nous apporte de nouveaux points de vue, des idées nouvelles. Elle est un véritable atout pour l’équipe.

Johannie Jomphe, Émilie Cavanagh  intervenantes/animatrices : Johannie et Émilie animent les activités touchant différentes thèmes. Elles sont des femmes créatives qui adorent échanger avec les femmes lors des ateliers. Elles sont accueillantes et disponibles.

Linda Simard, gérante à la friperie  Les Chiffonnières : Elle est arrivée en juillet 2005 comme commis-vendeuse, c’était pour elle une nouvelle aventure car elle y était pour une insertion au travail.  En 2006, elle obtient un travail à temps plein comme vendeuse. Elle a été pendant 3 ans administratrice et représentante des travailleuses sur le conseil d’administration, Linda est une personne souriante et dynamique qui aime le service à la clientèle. Elle est une oreille attentive pour les femmes qui viennent au magasin et réfère à une intervenante au besoin. Elle voit à la formation de plusieurs femmes en insertion socioprofessionnelle et encadre les bénévoles.

Marina Gédéon, commis-vendeuse : Elle fait un excellent travail aux Chiffonnières; en plus, elle a montrée de l’initiative et du leadership pour réaliser des activités telles que : la coordination de la cuisine, préparation du menu et organisation du service de repas par les bénévoles, lors de la fête de Noël 2015 pour les membres du RFRM et la préparation de nourriture pour les rencontres du Conseil d’Administration et des Ateliers Antidote du RFRM. Elle a une excellente habileté pour décorer et pour faire la fabrication des objets décoratifs.

En solidarité avec les luttes des travailleuses et des travailleurs passées et en cours, les organismes communautaires autonomes mettent de l’avant que le contexte économique, politique, social et culturel dans lequel les gens vivent constitue un des déterminants majeurs de leur état de santé et de bien-être. Ils cherchent donc à intervenir directement sur ces aspects ainsi que sur les facteurs qui les déterminent afin de répondre globalement aux besoins des personnes.

Cette approche se traduit dans une multitude d’actions et de stratégies : le renforcement du potentiel, la participation sociale, la prise en charge individuelle et collective, la transformation sociale, etc. Les organismes communautaires autonomes agissent en prévention par ce qu’ils font (aide, soutien, activités, etc.), par comment ils le font (en impliquant les personnes, en renforçant leur potentiel, en leur redonnant une place, un pouvoir, etc.), et par ce qu’ils sont (collectif, démocratique).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :